SÉCURITÉ INCENDIE

Les responsabilités

Le service d'incendie a pour mandat d'assurer, par la prévention et une intervention rapide, la protection de la population et de leurs biens lorsqu'ils sont menacés par le feu ou d'autres situations d'urgence (ex: matières dangereuses).

Le service a aussi la responsabilité de préparer la municipalité à réagir en cas de sinistre(s), de contrôler les effets du sinistre, d'y mettre fin dès que possible et d'obtenir des secours à l'extérieur avant que les moyens de lutte de la municipalité ne soient dépassés.

 

Le personnel

Notre service incendie est composé de vingt-deux (22) pompiers volontaires incluant trois (3) officiers et notre directeur du service incendie que vous pourrez rejoindre en tout temps à:

M. Daniel Couture
Directeur du service incendie
Téléphone:   (418) 422-5586
Cellulaire: (418) 814-8047

  


Le ramonage des cheminées

Afin de prévenir le risque de feu de cheminée dû à l'accumulation de créosote dans les conduits, il est essentiel de procéder à son ramonage au moins une fois par année. La période automnale est toute désignée pour ces travaux !

Si vous ne souhaitez pas nettoyer votre cheminée vous-même, des ramoneurs professionnels sont disponibles dans notre région pour effectuer le travail. Il suffit de consulter l'annuaire téléphonique. Par contre, pour ceux qui désirent le faire eux-mêmes, la municipalité d'Adstock met à la disposition de ses contribuables et ce, tout à fait gratuitement, un assortiment de brosses et de tiges flexibles qui conviennent à la plupart des cheminées afin de réaliser le travail adéquatement. Vous pouvez les emprunter en tout temps en téléphonant, au préalable, aux chefs d'équipe suivants:

M. Sylvain Jacques
Chef d'équipe
Bureau:      (418) 338-2581
Cellulaire:  (418) 332-7024
 M. Jean-Noël Lessard
Chef d'équipe
Bureau:      (418) 422-2296
Cellulaire:  (418) 332-7164

Ceux-ci sont toujours à votre disposition pour tout renseignement à cet égard.

S'il arrivait un feu de cheminée ou tout autre feu, n'hésitez surtout pas à faire appel au Service des incendies en composant le 9-1-1.

 

Les détecteurs de fumée

Sauvez des vies, changez des piles! Nous vous rappelons qu'un avertisseur de fumée muni d'une pile qui fonctionne bien est un duo indissociable qui sauve des vies. Vérifiez votre avertisseur de fumée et remplacez la pile au besoin. Il est fortement conseillé d'effectuer aussi souvent que possible l'état de marche de votre avertisseur de fumée en appuyant sur le bouton de vérification. Idéalement, les piles doivent être changées une à deux fois par années. Pour vous en rappeler, nous vous conseillons de changer les piles aux moments où l'on avance et recule l'heure. Il est suggéré d'employer des piles au lithium car elles sont d'une longévité supérieure à tout autre type de pile.

Recommandations
Afin de minimiser toute blessure, perte de vie ou dommages matériels causés par un incendie, il est recommandé que des avertisseurs soient placés à chaque étage d'une résidence; sous-sol, rez-de-chaussée, deuxième étage et au grenier si ce dernier est meublé et également dans les chambres à coucher dans les cas suivants: dans une chambre à coucher fumeur ou dans une pièce contenant un appareil électrique, dans une chambre à coucher où les gens forment la porte fermée, et à chaque extrémité du couloir reliant les chambres, si la longueur de ce couloir excède 12.2 mètres (40 pieds) en longueur. Il ne faut jamais retirer la pile d'un avertisseur qui se déclenche trop souvent. Il faut l'installer plus loin, car il doit être trop près de la cuisine ou de la salle de bain.

Avertisseur de fumée à ionisation
Ce type d'avertisseur est le modèle le plus courant dans les résidences. Il détecte les plus infimes particules de fumée dans l'air ambiant provenant d'un feu vif. Fiable, il est cependant plus sujet aux fausses alarmes car il ne fait pas la distinction entre la fumée d'un début d'incendie et une simple fumée de grille-pain ou de la vapeur de douches. Ce type d'avertisseur s'installe généralement près des chambres à coucher.

Avertisseur de fumée photoélectrique
Ce type d'avertisseur détecte les particules de fumée plus grosses. Ce type de détection est efficace pour les feux à l'état couvant, comme par exemple, une cigarette oubliée sur un divan. L'avertisseur de fumée photoélectrique est recommandé pour la chambre d'un fumeur et les résidences ou logements dont l'aire habitable est restreinte. Ce type d'avertisseur s'installe généralement près de la cuisine, de la salle de bain et des appareils de chauffage, car il déclenche moins d'alarmes inutiles causées par les vapeurs d'humidité ou de cuisson.

Responsabilités des propriétaires et des locataires

Les propriétaires ont l'obligation d'installer, dans chaque logement, un avertisseur de fumée par étage, ainsi que dans les corridors et cages d'escalier. Dans un immeuble à logements, le locataire a généralement la responsabilité de l'entretien de l'avertisseur de fumée et de sa pile. Par contre, cette responsabilité peut faire l'objet d'une entente entre le locataire et le propriétaire à la signature du bail.

 

Les extincteurs 

Nous vous suggérons d'avoir au moins un extincteur dans votre résidence d'une grosseur d'au moins 5 lbs ou du type ABC. Il serait toutefois préférable d'avoir un 10 lbs et ce toujours du type ABC. Dans les garages résidentiels, nous recommandons d'avoir au moins un extincteur de 20 lbs. Pour un entretien sécuritaire de votre extincteur, la maintenance doit être effectuée aux intervalles d'au plus un an, et le remplacement de la poudre doit se faire à tous les six ans.

 

Le monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique, inodore, incolore, sans goût et non irritant. Il est produit lorsqu'un véhicule ou un appareil brûle un combustible comme la gazoline, l'huile, le gaz, le kérosène, le propane et le bois.

Il cause des centaines d'intoxications annuellement au Québec, dont une quinzaine sont mortelles. Le monoxyde de carbone est présent dans la plupart des domiciles.  Un avertisseur de fumée ne protège pas contre le monoxyde de carbone. C'est pour cette raison qu'il est recommandé d'installer un avertisseur de monoxyde de carbone puisque celui-ci est le seul à pouvoir détecter sa présence. L'endroit à prioriser pour l'installation est près des chambres à coucher. Il faut également entretenir tous les appareils de combustion, les systèmes d'évacuation et les cheminées.

Voici les sources potentielles de production de monoxyde de carbone permettant de vous sensibiliser au phénomène: les garages souterrains ou attenants à la maison, les fournaises à l'huile, les poêles au bois, les cheminées, les foyers, le chauffage au gaz,  les gaz d'échappement (véhicule), les barbecues, les tondeuses, les souffleuses, les scies, les appareils utilisant le gaz propane ou naturel et tous autres appareils produisant une flamme.

Les intoxications surviennent lorsque l'appareil ou le véhicule fonctionne mal ou lorsqu'il est utilisé dans un espace fermé ou mal ventilé. Les bébés, les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiaques sont plus sensibles aux effets du monoxyde de carbone.

Les symptômes sont les suivants:

  • faible exposition: mal de tête frontal, nausées et fatigue;
  • exposition moyenne: mal de tête frontal persistant avec sensation de battements, nausées, vertiges ou étourdissements, somnolence, vomissements, pouls rapide, baisse de réflexes et du jugement;
  • exposition très importante: faiblesse, évanouissement, convulsions, coma et décès.


Pour prévenir les intoxications, il faut s'assurer du bon état du système de chauffage en le faisant inspecter par un entrepreneur professionnel au moins une fois par année ou lors d'une modification ou du remplacement du système. Lors d'une modification au système de chauffage, il faut s'assurer que la dimension intérieure de la cheminée et du conduit de raccordement est compatible avec le nouvel appareil de chauffage. Il faut également faire ramoner la cheminée au moins une fois par année et s'assurer que rien n'obstrue la cheminée, comme un nid d'oiseau, des débris ou de la neige. Lors de rénovations à la maison, s'assurer que les modifications comme des fenêtres plus étanches, un ventilateur de cuisinière plus puissant, une meilleure isolation et un échangeur d'air ne diminueront pas la quantité d'air frais nécessaire au bon fonctionnement de l'appareil de chauffage.

Si une personne présente des symptômes d'intoxication ou si l'avertisseur de monoxyde de carbone émet un signal, il faut:

  • éteindre les appareils à combustion;
  • faire sortir rapidement la personne présentant des symptômes d'intoxication;
  • dans un logement mitoyen, duplex, appartement ou maison en rangée, ouvrir les fenêtres afin d'éviter d'intoxiquer les voisins et dans une maison unifamiliale, il ne faut pas aérer afin de permettre aux pompiers d'identifier la source de monoxyde de carbone;
  • évacuer les lieux;
  • composer le 9-1-1 ou communiquer avec le Centre anti-poison du Québec au 1-800-463-5060;
  • ne pas retourner à l'intérieur des lieux contaminés; attendre l'autorisation d'un expert qui confirmera qu'il n'y a plus de risques d'intoxication.

 

 

Les feux de broussailles / les feux de camp

En tout temps et sous peine d'amende, il est totalement interdit d'allumer des feux d'herbe. Pour allumer d'autres genres de feux, un permis est obligatoirement requis. On peut se le procurer tout à fait gratuitement auprès de monsieur Daniel Couture, directeur du service incendie au (418) 422-5586 ou au (418) 814-8047. Pour ce qui est des feux de camp qui agrémentent vos soirées estivales, une réglementation prévoit qu'ils doivent être érigés dans des contenants aménagés (foyer, poêle ornemental…) avec pare-étincelles et à une distance raisonnable des arbres (25 pieds). Il est très important que la fumée ou les étincelles n'incommodent pas vos voisins.



Haut de la page
 
Plan du site Liens Confidentialité Crédits Dernière mise à jour : 30 mars 2017 Tous droits réservés © 2017 - Municipalité Adstock